Habitacle


HABITACLE

 

Outre l'affaisement des assises de sièges, plutôt normal sur des véhicules de cette conception et de cet âge, les R18 souffrent d'une usure rapide de la sellerie sur les modèles de base, équipés de drap. Les dossiers peuvent mêmes casser, si la personne fait une mauvaise manoeuvre... J'en ai fait l'expérience...Déchirures et trous en perspective, surtout sur les sièges "pétales" des Turbos. Cette usure est moins rapide sur les modèles "de luxe" en velours ou en tweed des "Gala".

La garniture de pavillon des premiers modèles, gaufré, ne bouge généralement pas, mais les modèles à partir de 83 sont en général tous décollés... Gros boulot en perspective, mais faisable.

Egalement à signaler, la décoloration des garnitures de portes et une usure prononcée des moquettes non protégées de tapis de sol.

Le tableau de bord des premiers modèles est orné d'une baguette en plastique dont le revêtement imitation chrome prend souvent la clé des champs. Quant à la partie supérieure de la visière des instruments de bord (au moins pour la première version du tableau de bord, 1978-1983), elle est sujette à craquelures et résiste très moyennement au soleil.

Les buses d'aération latérales ne sont pas d'une grande solidité. Soulignons tout de même que la conception monobloc de la première planche de bord évite à la R18 la plupart des "rossignols" dus aux vibrations, encore vus (et entendus) dans les R25, Safrane, Megane (avec Renault, chaque jour un bruit nouveau).

Si les tirettes de chauffage résistent, ne forcez pas et graissez les gaines à la vaseline après démontage de la console centrale : le plateau en plastique qui supporte les arrêtoirs ne résisterait pas longtemps à vos efforts.Graissez régulierement avec du WD 40.

Les bacs vide-poches des portières avant ne sont pas d'une qualité formidable, et il arrive qu'un coup de pied maladroit les décroche tout bonnement de leur support. Renforcez la fixation inférieure avec un petit morceau de fer plat.

Enfin, comment ne pas mentionner les inénarrables aiguilles de la montre analogique des premières R18, qui se cassent sous l'effet de la chaleur et qui indiquent obstinément 6h30 toute la journée ? Réparable, moyennant une grosse dose de patience.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site